placement

L’investissement en assurance-vie solidaire

Dernièrement, les placements solidaires sont en pleine expansion et attirent de nombreux investisseurs. L’assurance-vie est parmi les investissements solidaires les plus prisés. Zoom sur ce type d’investissement.

Pour rappel, l’investissement socialement responsable (ISR) est réalisé dans des sociétés qui respectent les critères Environnementaux, Sociaux et de la Gouvernance (ESG). Il privilégie principalement les firmes engagées dans une démarche écologique.

Qu’est-ce qu’un investissement en assurance-vie solidaire

En ce qui concerne l’investissement solidaire, il est présent dans les sociétés qui développent une démarche d’entraide, comme celles qui engagent des employés en situation de handicap ou d’exclusion.  

L’épargne solidaire peut prendre l’aspect d’une assurance-vie. Il s’agit d’une épargne de partage qui permet de placer une somme d’argent, soit sur un fonds euros solidaire dont le capital et les intérêts sont garantis, soit sur une sélection de supports financiers solidaires comprenant des unités de compte.

Pour épargner dans une assurance-vie solidaire, il est conseillé de choisir des placements labellisés.

Les avantages d’une assurance-vie solidaire

L’assurance-vie solidaire présente aux épargnants des avantages d’ordre fiscal et personnel.

  • la réduction de l’impôt de 66% sur les sommes versées à une association ou fondation d’utilité publique ;
  • 75% pour les dons versés à une association aidant les plus démunis ;
  • prélèvement fiscal libératoire réduit à 5% sur les intérêts cédés ;
  • la création d’emplois ;
  • la préservation de l’environnement ;
  • la lutte contre l’exclusion ;
  • la recherche de logement pour les personnes exclues, etc.

Le seul inconvénient de l’assurance-vie solidaire est lié aux frais de gestion.

Les autres dispositifs

L’assurance-vie solidaire n’est pas le seul ISR. Il existe d’autres produits d’épargne solidaire, à savoir :

  • l’épargne de partage, qui permet à l’épargnant de verser un don à un organisme d’intérêt général ou d’utilité publique à caractère social ;
  • l’épargne salariale solidaire, qui offre aux salariés la possibilité de se constituer une épargne solidaire au sein de leur société, à travers les Fonds Commun de Placement d’Entreprise (FCPES) ;
  • le placement solidaire, qui permet à l’épargnant d’investir dans des projets choisis en fonction de leur utilité ;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *